A Trappes, des locataires démunis face à la défaillance des bailleurs sociaux

A Trappes, des locataires démunis face à la défaillance des bailleurs sociaux

Vendredi dernier, j’ai à nouveau invité le Vice-Président de la Région en charge du Logement Geoffroy Didier à venir constater les difficultés que rencontrent de nombreux locataires dans les logements sociaux de Trappes.

Grâce au travail courageux de relais et de mobilisation que réalise l’Association de Défense des Locataires de Trappes – ADLT -, nous sommes allés à la rencontre des personnes qui sont confrontées dans leur logement à des situations dramatiques : cafards, insalubrité, inaccessibilité pour des personnes lourdement handicapées. Nous avons eu également le plaisir de revoir une famille qui, après des mois d’attente dans une situation d’insalubrité avec un enfant gravement malade, a été relogée en quelques jours grâce à notre déplacement identique de l’année dernière !

Au delà de ces situations individuelles poignantes pour lesquelles le bailleur social Valophis doit prendre ses responsabilités, des questions plus profondes se posent aux bailleurs comme à l’ensemble des pouvoirs publics : la gestion parfois catastrophique du parc social locatif, que ce soit en termes de charges lourdes et/ou indues, ou en termes de sécurité et d’entretien. Derrière ces problèmes concrets, c’est surtout la question du dialogue difficile entre les locataires et les bailleurs qui est posée.

La France se meurt de cette fracture : l’incapacité qu’ont les citoyens à être entendus face à une machine administrative complexe, même quand ils sont dans leur bon droit.

Retrouvez également le reportage diffusé par TV 78 sur ce déplacement