Réunions publiques sur tout le territoire : la Région est présente pour les Franciliens

Réunions publiques sur tout le territoire : la Région est présente pour les Franciliens

Le groupe “Les Républicains et Indépendants” a initié début juin une série de réunions publiques dans toute l’Ile-de-France pour présenter aux Franciliens le bilan de 2 ans d’action de Valérie Pécresse à la tête de la Région. 

Après l’Haÿ-les-Roses, je me suis rendu à Aulnay-sous-Bois, accueilli par le maire Bruno Beschizza et accompagné du conseiller régional et maire du Blanc-Mesnil Thierry Meignen.

Depuis l’arrivée de Valérie Pécresse à la Présidence de la Région, de nombreuses choses ont changé, à commencer par le déménagement du siège, désormais installé à Saint-Ouen, de l’autre côté du périphérique, quand la gauche avait pendant 17 ans occupé des hôtels particuliers des beaux quartiers de la capitale. Nous avons investi massivement dans la sécurité, notamment des lycées, refusé de financer du logement social dans les quartiers qui en comptent plus de 30%, ou encore instauré une charte de laïcité pour toutes les associations qui reçoivent des subventions.

Invité ensuite par la  maire du 9e arrondissement Delphine Bürkli, j’ai répondu avec les autres conseillers régionaux présents (Florence Berthout, Présidente du groupe LRI au Conseil de Paris, Agnes Evren, Vice-Présidente à la Culture à la Région IDF, Jean-François Legaret, maire du 1er arrondissement, Déborah Pawlik et Clotilde Derouard ) aux nombreuses questions des Parisiens, car la méthode d’Anne Hidalgo, qui révèle ses limites dans des fiascos comme le Vélib ou Autolib, ne nous permet pas d’agir pour le bien des Parisiens comme nous le souhaiterions. Nous continuons cependant d’avancer pour agir là où nous le pouvons : le renouvellement du matériel de transport, le soutien au covoiturage ou encore l’entretien des lycées, dramatiquement délaissés sous la précédente majorité régionale.

Nous avons un bilan dont nous pouvons être fier, et une vraie stratégie sur l’ensemble des sujets qui changeront le quotidien des Franciliens : les transports, l’écologie, la formation, l’emploi.